QU’EST-CE QUE l’aromathérapie?

La première idée qui nous vient est l’association avec le mot arôme. Mais l’aromathérapie c’est beaucoup plus que des odeurs. En fait, il s’agit d’une approche thérapeutique qui fait appel aux huiles essentielles.

Plusieurs voies d’utilisation sont possibles. La diffusion, l’inhalation en est une, le massage aux huiles essentielles en est une autre, tout comme l’utilisation à l’interne sous formes de capsules, de suppositoires, de préparations liquides. On mentionne souvent de ne pas utiliser les huiles essentielles par la voie orale. Il s’agit d’une mise en garde pour éviter une auto-médication qui pourrait être dangereuse, car certaines huiles essentielles sont toxiques ou peuvent entraîner des réactions violentes à divers niveaux. Lorsque l’on songe à l’utilisation interne, il faut toujours consulter un aromathérapeute qualifié.

Certaines applications moins courantes peuvent aussi être utilisées. Il est possible de travailler sur certains point d’acuponcture en humectant les aiguilles avec des huiles essentielles, ou en déposant quelques gouttes sur un point stimulé pas accupression. On peut aussi agir sur certains chakras avec l’aides des huiles essentielles. Il est même possible de travailler sur nos émotions ou en méditations dirigée, grâce aux huiles.

Fabrication

Les huiles essentielles nous viennent de diverses parties des plantes aromatiques qui sont distillées à la vapeur d’eau. Selon la plante choisie, on utilisera les feuilles, les fleurs, le fruit, l’écorce, la racine, la résine ou parfois la plante entière. Les agrumes font exception, l’huile ou plus techniquement l’essence, est obtenue par pression à froid du zeste du fruit. Il n’y a pas ici de distillation. La durée de vie d’une essence est plus courte que dans le cas d’une huile essentielle véritable. On parle d’environ 2 ans pour les zestes d’agrumes, alors que certaines huiles, si elles sont conservées à l’abris de la lumière, dans une bouteille de verre étanche, ont presque une durée de vie illimitée.

Certaines huiles sont obtenues par l’entremise de solvent, ce qui implique la présence de résidus de pétroles, ce qui n’est pas souhaitable.

Identification

Il est très important d’utiliser des huiles essentielles convenablement indentifiées, il en va de votre sécurité, si vous voulez être convaincus d’entreprendre un traitement avec la bonne huile essentielle.

Tout d’abord, on doit retrouver le nom latin de la plante, de façon à en connaître l’espèce botanique exacte. En utilisant le français ou l’anglais, on peut facilement faire des erreurs. Par exemple, on retrouve en français plusieurs plantes sous le nom de verveine (verveine officinale, citronnée, des indes) en fait une seule d’entre elles est une verveine. Les autre appartiennent à d’autres espèces botaniques.

Il est aussi important de spécifier la partie de la plante qui a été distillée. Pour une même plante, il est possible de retrouver une huile de fleur, de feuille ou de zeste, comme dans le cas de l’orange. Chacune de ces huiles aura une fonction différente.

Pour compliquer les choses, certaines plantes ont une spécificité biochimique selon leur pays d’origine, le sol, l’altitude, le climat. Le romarin et le thym, en sont deux exemples importants. Pour ces huiles la composante biochimique majeure doit être mentionnée.

Dans le cas du romarin, Rosmarinus Officinalis, on retrouvera la spécificité 1,8 cinéole, ou camphre, ou encore acétate de bornyle, verbénone. Bien qu’il s’agisse de la même plante, chacune de ces huiles aura une action différente.

Vous avez ici un bon indice pour évaluer un fournisseur d’huiles essentielles ou un livre sur les huiles essentielles. Allez voir le romarin ou le thym et vérifiez de quelle façon ils sont identifiés. Dans un livre, si on vous parle du romarin en général, sans préciser les différences en fonction des composantes spécifiques, ce livre est en retard d’au moins dix ans sur le développement de l’aromathérapie scientifique.

Utilisation

Diffusion

Pour une utilisation thérapeutique en diffusion des huiles essentielles, il faut se servir d’un diffuseur à jet d’air qui entraine les molécules d’huiles de façon à permettre de les respirer. On retrouve beaucoup de brûleurs à parfum qui n’ont pas un effet thérapeutique valable. Ils répandent un parfum plutôt que de diffuser les molécules.

Voie cutanée

Les huiles essentielles peuvent être utitisées directement sur la peau bien qu’on ait tendance à les diluer dans une huile végétale. Attention aux huiles aggressives, elles peuvent provoquer des réactions indésirables. Si on souhaite intervenir sur une grande surface, comme en massage, on utilisera une huile végétale pour diluer les huiles esentielles.

Voie orale

En interne, seules des huiles de grande qualité peuvent être utilisées. On pourra prendre 1 ou 2 gouttes sur un comprimé neutre, un cube de sucre ou dans un peu de miel ou d’huile végétale. Il est toujours préférable de consulter un professionnel avant d’entreprendre un traitement interne aux huiles essentielles.

Voie rectale

La voie rectale est extrêmement efficace pour permettre l’assimilation des huiles essentielles, grâce à la perméabilité des veines du rectum. On pourra utiliser des suppositoires ou procéder à des instillations rectales.

Précautions

Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau, pour les diluer, il faut utiliser un corps gras (huile végétale, crème, gel,…).

N’utilisez que les huiles que vous connaissez. Vous évitez ainsi les mauvaises surprises.

Gardez vos huiles essentielles hors de la portée des enfants.

Faitez appel à un aromathérapeute qualifié lorsque vous souhaitez entreprendre un traitement spécifique.

La Recette Du Mois : Chasse-Moustiques

  • Eucalyptus Citriodora 5ml
  • Lavandula Angustifolia 3ml
  • Pelargonium Graveolens(Géranium) 2ml
  • Huile végétale(tournesol ou pépins de raisin) 20ml

Appliquez sur la peau à découvert. Vous garderez au loin moustiques et insectes indésirables. Très douce pour la peau, cette formule d’une grande efficacité peut aussi être utilisée sur la peau des jeunes enfants. L’Eucalyptus Citriodora est beaucoup plus performant que la citronelle.

Bon été sans moustiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.