Le bon usage des cosmétiques

La plupart des femmes appliquent quotidiennement des cosmétiques sur leur visage. Mais savez-vous si cosmetiquesvous utilisez des produits bien adaptés à votre type de peau ou au problème à corriger? En effet, la peau évolue en fonction de l’âge, de votre équilibre hormonal et d’éléments extérieurs, tels que la température ou l’humidité. Voici quelques conseils simples à mettre en pratique avant d’acheter vos prochains produits de beauté.

Si vous avez une peau grasse

La peau grasse n’est pas seulement celle des peaux jeunes. Sous l’effet des hormones, elle peut apparaître à un âge plus avancé. La peau devient luisante au cours de la journée, les pores sont dilatés et se bouchent en raison d’un excès de sébum. Des boutons peuvent éventuellement apparaître (mais on peut avoir une grasse sans avoir de boutons d’acné, et inversement). Elle peut néanmoins être déshydratée.

  • · Des soins non comédogènes (c’est-à-dire limitant l’apparition de « points noirs » ou comédons) doivent être appliqués.
  • · En règle générale, il faut choisir une crème hydratante et matifiante pour la journée, celle-ci régule la production de sébum et évite les brillances.
  • · Le soir, vous pouvez utiliser les produits traitants qui purifient la peau.
  • · Le démaquillage et le nettoyage doivent s’effectuer à l’aide de gels sans savon purifiants. Il ne faut pas décaper sa peau avec des savons type savon de Marseille qui irritent la peau et ne pas appliquer de lotions alcoolisées qui augmentent la production de sébum.

 

Si vous avez une peau mixte

La peau mixte est la plus répandue : sur le front, le nez et le menton, la peau est grasse ; sur les joues, la peau est sèche ou normale. C’est ce que l’on appelle la « zone T ». Des boutons peuvent apparaître sur cette zone.
Les soins pour peaux mixtes ne sont pas nombreux sur le marché.

  • · On utilisera des produits qui hydratent et matifient la peau, en préférant les textures fluides ou les émulsions qui sont plus légères que les crèmes.
  • · Les produits démaquillants doivent être doux et assainissants.

 

Si vous avez une peau normale

La peau normale est celle qui ne brille pas, ne se dessèche pas et n’est pas irritée. En principe, la plupart des cosmétiques lui conviennent.

  • · Mais il est préférable d’utiliser des produits de soin non comédogènes et hypoallergéniques (minimisant les risques d’allergie) si vous ne voulez pas perdre ses bénéfices.
  • · Le matin, appliquez une crème hydratante et protectrice et, le soir, une crème nourrissante un peu plus riche.
  • · Les démaquillants doivent éliminer toutes traces d’impuretés et donner de l’éclat à la peau.

 

Si vous avez une peau sèche

La peau sèche est fréquemment rencontrée à partir de la ménopause, lorsque la production d’estrogène diminue. La peau est fine, déshydratée, irritée et tiraille. Le film hydro-lipidique est très fin et ne protège pas assez la peau. En l’absence de soins appropriés, des rides très profondes apparaissent et marquent le visage.

  • · Le matin, vous appliquerez une crème hydratante et protectrice riche en acides gras.
  • · Le soir, le démaquillage doit s’effectuer à l’aide de lait démaquillant, suivi d’une lotion tonique pour peaux sèches qui préserve et reconstitue le film hydro-lipidique.
  • · La crème de nuit doit être de texture riche.
  • · Evitez les lotions à base d’alcool qui dessèchent encore plus la peau.

 

Si vous avez une peau sensible

La peau sensible peut être indépendamment grasse ou sèche. Elle est caractérisée par des rougeurs et des irritations, elle est réactive au froid et au chaud. Ce type de peau, qui concerne 20 % des femmes, supporte peu de produits cosmétiques.

  • · La mention hypoallergénique et non comédogène doit être mentionnée sur les boîtes, mais cela ne suffit pas. Le produit doit contenir le minimum de produits chimiques (conservateurs, parfums de synthèse, alcool, colorants…).
  • · Les démaquillants doivent être spécifiques « peau sensible ».
  • · Enfin, faites attention à la date de péremption des produits : un pot avec un chapeau ouvert sur l’emballage détermine la durée pendant laquelle on peut utiliser le produit après ouverture sans risque de sensibilisation.

 

Si vous avez tendance à faire des allergies

Les allergies au contact des produits cosmétiques ne sont pas courantes, mais elles handicapent fortement celles qui en souffrent. Il s’agit le plus souvent d’un eczéma de contact (rougeurs, démangeaisons et picotements parfois intenses) sur les zones où le produit a été appliqué, plus rarement d’une véritable urticaire.
Ces réactions ne cèdent pas toujours spontanément après avoir cessé l’utilisation de ces produits.

  • · Un traitement par dermocorticoïdes peut être nécessaire pendant quelques jours.
  • · Mais l’essentiel sera de déterminer quel est l’élément allergène par des tests pratiqués par un médecin spécialiste ; de nombreux cosmétiques peuvent en effet contenir la molécule en cause et les poussées pourront se multiplier avec des produits de marques différentes.
  • · Lorsque la molécule à laquelle vous réagissez aura été repérée, il vous suffira de bien lire les étiquettes !

 

Le contour de l’oeil

Le contour de l’oeil est la zone la plus fragile et la plus fine du visage. C’est aussi la zone la plus soumise aux agressions climatiques, au maquillage appliqué pendant 12 à 15 heures et aux mouvements de clignement des yeux. Elle est à chouchouter en priorité si vous ne voulez pas que votre regard se marque profondément de cernes, rides ou rougeurs.

  • · Des produits spécifiques « contour des yeux » sont disponibles.
  • · Certaines femmes supportent leurs crèmes de jour ou de nuit habituelles, mais vous devez éviter d’utiliser autour de l’oeil celles qui contiennent des produits potentiellement irritants, comme le rétinol ou les AHA.
  • · A chaque désagrément correspond un soin : anti-cernes qui active la microcirculation cutanée, anti-rides qui lisse et tend la peau, anti-poche qui favorise l’élimination des impuretés, anti-fatigue qui apaise et décongestionne le contour de l’oeil. · Les soins démaquillants doivent avoir un pH (acidité) proche de celui des larmes pour éviter les irritations et contiennent des eaux florales adoucissantes.

 

Les soins occasionnels

  • · L’application quotidienne de soins cosmétiques est nécessaire, mais pas suffisante : des gommages et des masques permettent d’optimiser l’effet des crèmes de jour et de nuit.
  • · Il est recommandé d’appliquer 1 à 2 fois par semaine, quel que soit le type de peau, pendant 10 minutes, un masque hydratant dont les actifs très puissants vont pénétrer en profondeur dans l’épiderme pour réhydrater la peau.
  • · Un masque purifiant est utile une fois tous les 10 jours pour les peaux sèches et tous les 5 à 6 jours pour les peaux grasses, afin de nettoyer et désincruster la peau au plus profond et éliminer les impuretés accumulées au cours des journées.

La nouvelle mode : les peelings à domicile

Pour conserver son éclat et une bonne hydratation, la peau se renouvelle en permanence. Mais, avec l’âge, la fatigue, la pollution et le soleil, ce renouvellement cellulaire se ralentit et la peau devient brouillée, manque d’éclat et de fermeté. Le vieillissement cutané s’accélère.
Pour pallier ce phénomène, les laboratoires se sont engouffrés ces dernières années dans les peeling qui étaient jusqu’à présent effectués par des dermatologues. Ces « peelings à domicile » aident à la disparition des taches ou cicatrices, et limitent l’apparition des rides. A dose moindre que ceux du dermatologue ils donnent un coup de fouet à l’épiderme qui se régénèrera d’autant mieux.
Ces produits sont constitués d’acide salicylique et d’acide glycolique à la concentration de 2 à 10 %. Ce sont des « kératolytiques » (éliminent les cellules mortes) et ils donnent un effet « peau neuve » rapide grâce au renouvellement cellulaire.

  • · A faible concentration, ces peeling peuvent s’utiliser tous les jours sur une période courte, environ 1 mois.
  • · A forte concentration, il s’agit alors d’un usage unique, ponctuel, pour obtenir un coup d’éclat.
  • · Les peaux sensibles doivent éviter les peeling à domicile sans contrôle médical, car le risque d’irritation est important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.