Cette mère au foyer vit comme dans les années 50 et divise les internautes

La mère de deux enfants a raconté comment elle vivait comme une vraie femme au foyer dans le style des années 1950, et sa décision de quitter son boulot a été inspirée par le sentiment de négligence dans son enfance, écrit le Daily Mail.

Alexia Delarosa, 29 ans, de San Diego, fait partie d’un mouvement croissant de soi-disant «tradwives» – abréviation d’épouses traditionnelles – où les femmes respectent les stéréotypes de genre à l’ancienne.

View this post on Instagram

A post shared by Alexia Delarosa (@lex.delarosa)

La Californienne, qui reste à la maison pour cuisiner, nettoyer et garder les enfants pendant que son mari va travailler, a déclaré qu’elle avait adopté cet état d’esprit de femme au foyer parce que sa mère n’était pas assez présente lorsqu’elle était enfant.

Elle a expliqué: «Ma mère travaillait et aimait être à l’extérieur de notre maison familiale avec des amis. J’ai toujours voulu un modèle plus traditionnel pour ma famille. J’ai aimé l’idée d’une vie de famille de style années 50 où la femme reste à la maison pour s’occuper du mari et des enfants et le mari travaille à plein temps.

« Je me souviens avoir regardé des films où les femmes restaient à la maison pour cuisiner et nettoyer pour leurs maris, et je pensais que c’était une vie romantique et douce. C’est à ce moment-là que j’ai vraiment compris. »

Alors que de nombreuses femmes jonglent aujourd’hui entre travail et garde d’enfants, Alexia pense que de plus en plus de femmes se tourneront vers ce mode de vie lorsqu’elles se rendront compte qu’elles ne peuvent pas tout avoir.

Quand elle a commencé à sortir avec son mari Matthew, 37 ans, elle s’est assurée qu’ils parlaient de famille et de la vie qu’ils voulaient dès le début.

Heureusement, leurs visions se sont alignées et ils ont tous les deux aimé l’idée que Matthew travaille à plein temps et s’occupe des finances, tandis qu’Alexia resterait à la maison et s’occuperait de diverses responsabilités et des enfants.

Quand je suis tombée enceinte de notre premier fils, Archer, qui a maintenant deux ans, nous avons décidé très tôt que je resterais à la maison avec lui.

Aujourd’hui, Matthew possède et gère un café et travaille à plein temps, alors Alexia s’est assurée que tout était pris en charge à la maison afin qu’il n’ait pas à s’inquiéter ou à y penser.

« Matthew aime être au travail et j’aime être à la maison et m’occuper de tout. » Nous nous épanouissons tous les deux dans nos rôles et cet arrangement nous convient parfaitement.

Décrivant à quoi ressemble une journée moyenne, elle déclare : « Notre famille est très axée sur la routine. Je me lève entre 5h30 et 6h pour me préparer avant le réveil des enfants.

« Quand ils sont éveillés, vers 6 h 30 du matin, je prépare le petit-déjeuner pour nous trois et j’aime faire des choses à partir de zéro. Ensuite je fais le ménage et je passe du temps à jouer avec les garçons dans la maison, parfois on va au café voir leur papa ou au parc selon l’heure à laquelle ils dorment.

« Ensuite, je déjeune, ils font une sieste dans l’après-midi, et pendant ce temps, je fais un peu de lessive et je réfléchis à quoi manger pour le dîner. »

«Quand je les réveille de leur sieste, nous jouons dans la maison, je prépare le dîner, je les baigne, je leur lis des livres et je mets les garçons au lit à 19 heures. Quand ils sont au lit, je fais le ménage final de la maison pour qu’il n’y ait pas de désordre quand on se réveille le matin.

« Je ne voulais pas que mes enfants se sentent obligés de s’enfuir de chez eux, et je voulais qu’ils aient confiance dans le fait que leur mère est toujours là et prend toujours soin d’eux. 

  « Je ne pouvais pas imaginer notre famille autrement », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.