À 20 ans, elle n’a rien mangé depuis 2 ans. Quand elle porte un bikini, une rencontre va change sa vie!

Sara Gebert, une fille de 20 qui habite à Pittstown, dans l’état du New Jersey, a été diagnostiquée en 2013 avec une obstruction intestinale chronique pseudo-gastroparésie. Une maladie très rare qui a empêché la jeune femme de boire et manger pendant 2 ans.

Elle a été nourrie artificiellement grâce à des entrées placées directement dans son estomac.

Un jour elle a décidé de se mettre en bikini et d’aller à la plage avec ses tubes et tout son système d’alimentation à la vue des gens. C’est là qu’elle a rencontré une femme qui s’est approchée pour lui dire quelque chose de très émouvant.

Le texte se trouve en dessous de cette photo de Sara à la plage:

sarah

« J’ignore à quel point ce fut difficile pour toi de m’approcher sur la plage, mais je sais que personnellement, j’éprouve des difficultés à parler aux étrangers. Mais tu es venue avec tellement de confiance que personne n’aurait jamais pensé que toi ou moi avions un problème d’estime personnelle. Tu m’a vue telle que j’étais vraiment – une fille apeurée qui essayait de cacher sa peur à tous.

J’ignore si c’est la raison qui t’a poussée à venir vers moi, mais je tiens à te remercier. Vivre avec une maladie chronique n’est pas chose facile, et c’est encore plus difficile quand la maladie change votre apparence extérieure autant que ce fut le cas pour moi. Avec des vêtements, personne ne s’en doute, mais à la plage, c’est une toute autre histoire.

Tout le monde est « exposé » sur la plage, mais moi, je dois littéralement laisser tout apparaître. Des tubes, des sacs médicaux, le genre de choses qu’on ne voit pas tous les jours. Je suis habituée, pour moi tout ça est parfaitement normal. Mais pour beaucoup de personnes, je sors littéralement d’un film de science fiction. Mais toi, tu as vu la personne que je suis. Tu n’as pas fixé mes équipements, tu m’as regardé droit dans les yeux et tu m’as remerciée.

J’ignore si tu l’as remarqué, mais j’étais sidérée. J’ai vu des gens s’approcher de moi et m’insulter, me dire que j’étais affreuse, me demander si j’allais vraiment aller me baigner avec tout ça. Alors quand tu t’es approchée, je me suis préparée au pire. Mais la suite m’a stupéfaite ! Tu m’as remerciée de porter si fièrement mon bikini, tu m’as dit que tu avais déjà eu ce genre de problème de santé. Tu m’as dit que j’étais inspirante et cette honnêteté valait tout l’or du monde pour moi.

Quand je me préparais pour ce voyage, j’ai passé des heures à me demander quel maillot de bain emporter. Je les ai finalement tous amenés, avec de l’argent pour en acheter un nouveau car je n’étais pas certaine d’avoir le bon, celui qui permettrait de tout cacher. Ce matin là, j’ai pris une décision de dernière minute en ne portant que mon bikini comme si je n’avais rien à cacher. J’étais si nerveuse. Toutes les adolescentes peuvent avoir des problèmes avec leur image, mais les miens sont multipliés par 100. Ça ne faisait pas longtemps que j’étais sur la plage quand tu es arrivée, et je me sentais déjà inconfortable en pensant à tous les regards qui étaient sur moi. Mais après t’avoir parlé pour quelques minutes, tous mes doutes ont disparu. J’ai réalisé que mon apparence importait peu, et pour le reste de mes vacances, mon seul problème de maillot de bain fut que j’en avais apporté beaucoup trop !

Alors merci. Merci d’avoir restauré ma confiance en moi et envers les gens biens. Merci de m’avoir permis de me sentir confortable dans ma peau. Et finalement, merci de m’avoir permis de profiter au maximum et pleinement de mes vacances ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.