Vous êtes prévenus : vos enfants changeront beaucoup lorsqu’ils deviendront adolescents

Je ne l’ai pas vu venir, le changement qui semblait se produire du jour au lendemain alors que mon aîné était à l’aube de son adolescence. Au début, j’ai pensé que quelque chose n’allait peut-être pas. Peut-être qu’il se passait quelque chose à l’école dont j’avais besoin de savoir. Je l’ai parsemé de questions, essayant de creuser dans sa vie et tout ce que j’ai fait , c’est remuer un peu de poussière .

Il était silencieux, semblait en colère, ne se souciait plus de prendre un Happy Meal ou de faire une balade à vélo avec moi.

Le temps qu’il a passé dans sa chambre a triplé. Le petit garçon qui était curieux, n’arrêtait pas de parler et adorait les réunions de famille était parti. J’ai vraiment eu du mal l’année où mon fils a changé. J’avais l’impression de ne plus savoir comment l’élever. J’ai raté qui il était; J’ai raté qui nous étions. C’était il y a six ans. Mon fils a maintenant presque dix-neuf ans et ce jeune homme calme est là pour rester.

J’ai vu la même chose arriver à ma fille qui a deux ans de moins que lui. Les sorties shopping ou la glace n’étaient plus amusantes pour elle. Soudain, son désir de me plaire en aidant à la maison a été remplacé par des visions de l’arrière de sa tête chaque fois que j’essayais de lui parler. Au lieu de s’habiller et d’aimer la couleur rose, elle portait des sweats à capuche et du maquillage sombre. Elle voulait se teindre les cheveux de différentes couleurs et faire plein de piercings. Son changement de goût me convenait. Je veux que mes enfants aient de l’autonomie et soient eux-mêmes. Mais ce fut soudain et radical. Ce avec quoi j’ai vraiment lutté, c’est le silence. Au lieu de vouloir s’habiller comme moi, c’était comme si elle faisait tout ce qui était en son pouvoir pour être à l’opposé de moi.

Ça fait bizarre de passer d’un enfant qui vous vénère à un qui semble agacé par votre respiration.

Mon plus jeune était le suivant. Bien que j’étais préparée cette fois-ci, j’étais toujours triste et honnêtement assez seule. J’ai eu des moments où les versions plus jeunes de mes enfants me manquent tellement que je pleure.

Je sais que d’autres mamans ressentent la même chose; c’est quelque chose dont je parle souvent avec mes amis. Voir votre enfant changer lorsqu’il devient adolescent est peut-être la transition parentale la plus difficile que vous puissiez traverser et pourtant, j’ai l’impression qu’on en parle à peine.

Bien sûr, vos enfants seront toujours vos enfants. Ils auront toujours besoin de vous et vous aurez toujours besoin d’eux. Maintenant mère de trois adolescents, je n’ai toujours pas de réponses ou de paroles de sagesse à vous donner. Mais je peux vous assurer qu’être préparé – même et peut-être parce que ça fait tellement mal – est la clé. Bonne chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.