Somalie: 110 morts de faim au cours des dernières 48 heures à cause de la sécheresse

Le Premier ministre somalien a déclaré samedi que 110 personnes sont mortes de faim au cours des 48 dernières heures dans une seule région – le premier bilan de mort annoncé dans une grave sécheresse qui menace des millions de personnes à travers le pays.

Le gouvernement somalien a déclaré la sécheresse une catastrophe nationale mardi. Les Nations Unies estiment que 5 millions de personnes dans ce pays de la Corne de l’Afrique ont besoin d’aide.

Le Premier ministre Hassan Ali Khaire a pris la parole au cours d’une réunion avec le Comité national somalien contre la sécheresse. Le nombre de morts qu’il a annoncé est de la région de la baie dans la partie sud-ouest du seul pays.
La Somalie a été l’une des quatre régions désignées par le secrétaire général de l’ONU le mois dernier dans un appel d’aide de 4,4 milliards de dollars destinés à éviter la faim et la famine catastrophiques, ainsi que le nord-est du Nigéria, le Sud-Soudan et le Yémen. Tous sont touchés par des conflits violents, a déclaré le chef de l’ONU.
Le coordinateur humanitaire de l’ONU, Stephen O’Brien, devait se rendre en Somalie dans les prochains jours.

Des milliers de personnes se sont rendues dans la capitale somalienne, Mogadiscio, à la recherche d’une aide alimentaire. Plus de 7 000 personnes déplacées à l’intérieur de leur pays se sont rendues récemment dans un centre d’alimentation.

La sécheresse est la première crise du nouveau président somalien, le président Mohamed Abdullahi Mohamed. Les précédentes sécheresses et un quart de siècle de conflit, y compris les attaques du groupe extrémiste al-Shabab, ont laissé le pays fragile. Mohamed a lancé un appel à la communauté internationale et à la diaspora somalienne de 2 millions de personnes pour obtenir de l’aide.

Environ 363 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë en Somalie « ont besoin d’un traitement urgent et d’un soutien nutritionnel, dont 71 000 sont gravement malnutris », a averti le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine de l’Agence américaine pour le développement international.

Environ 363 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë en Somalie « ont besoin d’un traitement urgent et d’un soutien nutritionnel, dont 71 000 sont gravement malnutris », a averti le Réseau des systèmes d’alerte précoce contre la famine de l’Agence américaine pour le développement international.

Source image: The Associated Press

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.