Les troubles anxieux sont liés à ce type d’abus

Les mots peuvent parfois vous blesser plus que tout. Les scientifiques expliquent que l’abus verbal est la pire forme d’abus, que ce soit par l’intimidation, la cyberintimidation ou la violence domestique.

Cela endommage la structure du cerveau. Le cerveau humain se développe avec le temps et le développement est largement influencé par de nombreux facteurs.
Vos capacités cognitives, votre personnalité ou votre conscience prend des années à se développer.
« Lorsque [un] environnement est hostile ou socialement malsain, le développement du cerveau est affecté, et souvent il est altéré.
L’abus sexuel de la petite enfance, les agressions physiques ou même la violence domestique ont montré des changements physiques anormaux dans le cerveau des enfants, avec des effets durables qui prédisposent l’enfant à développer des troubles psychologiques  »    Explique le Dr Douglas Fields dans son entretien pour Psychology Today.
Selon une étude publiée dans l’American Journal of Psychiatry, la violence verbale affecte le lien entre l’hémisphère gauche et droit du cerveau.
Les scientifiques ont observé des jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans. Les résultats ont été obtenus grâce à une analyse du cerveau. Les victimes d’abus verbaux étaient plus sujettes à la colère, à la dépression et à l’anxiété.
L’étude a révélé que l’intimidation dans les années intermédiaires a le pire impact sur le développement du cerveau d’une personne, car le cerveau n’est pas complètement développé dans ce stade de la vie.
«L’abus verbal peut causer des problèmes psychologiques importants au cours des dernières années et des lésions cérébrales, y compris l’ anxiété , la dépression, la colère, l’hostilité et la dissociation », révèlent les scientifiques.
Les narcissiques essaient de prendre le contrôle des personnes dans leurs environs. Ils ciblent souvent des personnes sensibles et émotionnelles.
Ces personnes utilisent des mots et des actions manipulateurs et causent un grave dommage au cerveau de leurs victimes, quel que soit leur âge.
Les manipulateurs attaquent d’abord l’estime de soi de leur victime, et la personne perd l’équilibre et le contrôle. Cela conduit au développement de troubles anxieux sévères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.