Les petits-enfants héritent de la plupart de leurs gènes de leur grand-mère maternelle, selon une étude

Nos grands-mères maternelles sont uniques et entretiennent des liens privilégiés avec nous, leurs petits-enfants. Elles jouent un rôle important dans nos vies, tant sur le plan émotionnel que sur le plan génétique.

Même si vous ne passez pas beaucoup de temps avec votre grand-mère maternelle, le lien entre vous et elle ne disparaîtra jamais. Cela arrive parce que vous héritez de son ADN, de son tempérament, de ses goûts et de ses émotions !

L’essayiste chilien Alejandro Jodorowsky a écrit un livre intitulé Metagenealogy: Self-Discovery Through Psychomagic and the Family Tree, dans lequel il explique l’influence génétique des grands-mères maternelles sur leurs petits-enfants.

Selon Alejandro, les gènes que les enfants reçoivent dans le ventre de leur mère proviennent directement de leur grand-mère. Parmi tous les grands-parents et parents, la grand-mère maternelle est celle qui est la plus responsable du patrimoine génétique.

Les enfants ne ressemblent peut-être pas exactement à leur grand-mère, mais ils porteront toujours une marque : un grain de beauté, un sourire, la couleur de leurs yeux, leur façon de se déplacer et de marcher. En outre, ils héritent parfois de la structure osseuse, des muscles ou même de maladies génétiques de leurs grands-parents.

Nous partageons en moyenne 25 % de notre ADN avec nos grands-parents. Des scientifiques de l’Université de Cambridge ont publié une étude sur les liens qui unissent la grand-mère maternelle et leurs petits-enfants. Selon cette étude, cette connexion est due au chromosome X : les grands-mères maternelles transmettent 25 % de leurs chromosomes X à tous leurs petits-enfants. Les grands-mères paternelles ne transmettent leurs chromosomes X qu’à leurs petites-filles, mais pas à leurs petits-fils.

Selon Jodorowsky, les enfants héritent également des expériences émotionnelles de leurs grands-mères maternelles. Les émotions ressenties par une grand-mère lorsqu’elle était enceinte de sa fille peuvent être transmises à ses futurs petits-enfants puisque ces informations peuvent être enregistrées dans l’ADN et y rester même si elles sautent une génération.

loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *