C’est prouvé scientifiquement: l’exercice rend plus heureux que l’argent!

Des chercheurs de Yale et d’Oxford affirment que l’exercice est plus important pour votre santé mentale que votre statut économique.

Des chercheurs de ces deux prestigieuses universités ont publié une étude dans The Lancet. Ils ont rassemblé des données sur le comportement physique et l’humeur mentale de plus de 1,2 million d’Américains.

Il a été demandé aux participants de répondre à la question « Combien de fois vous êtes-vous senti mal mentalement au cours des 30 derniers jours, par exemple en raison de stress, de dépression ou de problèmes émotionnels? »

On a aussi interrogé les participants au sujet de leurs revenus et de leurs activités physiques. Ils ont pu choisir parmi 75 types d’activités physiques, allant de la tonte de la pelouse,  à la course à pied, en passant par la garde d’enfants, les  travaux ménagers, le cyclisme et la musculation. 

Les personnes qui demeuraient  plus actives ont tendance à être plus heureuses en général.

Ces scientifiques ont constaté que les gens qui faisaient de l’exercice régulièrement avaient tendance à se sentir  mal  environ 35 jours par an, alors que les « non actifs » se sentaient mal  en moyenne 18 jours.

Ils mentionnent aussi que les personnes physiquement actives se sentent aussi bien que celles qui ne pratiquant pas de sport, mais gagnant environ 25 000 $ de plus par an!

Donc, il vous faudrait gagner beaucoup plus annuellement pour que vos revenus vous procurent le même effet de bonheur que le sport.

Paradoxalement, trop d’exercice peut nuire à votre santé mentale!

L’exercice est clairement bon pour vous, qu’en est-il quand c’est « trop »? Et c’est combien, « trop »?

« La relation entre la durée du sport et la charge mentale est en forme d’U », a déclaré Adam Chekroud un des auteurs de l’étude travaillant à l’université Yale University. 

L’étude en question a révélé que l’activité physique ne contribue au meilleur bien-être mental que si elle tombe dans un certain laps de temps.

Selon les auteurs, trois à cinq séances d’entraînement de 30 à 60 minutes par semaine sont idéales, alors plus que cela peut avoir l’effet opposé. La santé mentale des participants qui ont fait de l’exercice pendant plus de trois heures par jour a davantage souffert que les personnes qui n’étaient pas physiquement actives.

L’équipe de recherche a aussi remarqué que certains sports qui impliquent la socialisation, comme les sports d’équipe,  peuvent avoir un effet plus positif sur la santé mentale que d’autres.

Mais même si ni le cyclisme, ni l’aérobie et le fitness ne comptent techniquement comme des sports d’équipe, ces activités peuvent aussi avoir un effet positif considérable sur la santé mentale de ceux et celles qui les pratiquent.

La clef du bonheur serait donc dans l’équilibre… Grosse découverte!

loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *