Après seize longues années et 18 fausses couches, elle donne naissance à près de 50 ans

Après avoir subi 18 fausses couches et dépensé près de 80 000 £ en FIV, Louise Warneford n’est pas offensée lorsqu’elle est prise pour une grand-mère.

La femme de 49 ans est finalement devenue mère pour la première fois en juin de l’année dernière, mettant un terme heureux à des années de chagrin d’amour qui l’ont vue subir une FIV pendant près de deux décennies.

Louise a finalement été diagnostiquée avec la condition de «cellule tueuse», ce qui signifiait que son corps rejetait les embryons.

Louise et son mari Mark, 55 ans, avaient pris la décision de renoncer à avoir un bébé en 2010, mais ont décidé qu’elle devait se donner une dernière chance de réaliser son rêve d’être maman avant d’avoir 50 ans.

Le couple, de Swindon, Wilts, a subi un don d’embryons en République tchèque en 2015 et incroyablement Louise a donné naissance à son fils William l’année dernière.

Depuis, elle l’a vu devenir un enfant de 16 mois heureux et en bonne santé.

Après la difficulté qu’elle a eue à concevoir, Louise ne s’offusque pas qu’on la prenne pour une grand-mère à cause de son âge.

Louise se battait pour avoir une grossesse réussie depuis l’âge de 32 ans, ayant rencontré Mark à 29 ans et sachant qu’elle voulait qu’il soit le père de son enfant.

Se souvenant de ses grossesses ratées, Louise, aujourd’hui âgée de 49 ans, a déclaré: «Chaque fois, j’ai fini par perdre le bébé vers la marque de numérisation de 14 semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.