Perte d’appétit après 60 ans ? 5 astuces pour le retrouver

La perte d’appétit est un symptôme récurrent chez les personnes âgées. D’une part, le goût et le plaisir de manger diminuent, d’autre part, le rythme digestif devient plus lent ce qui allonge la durée de satiété. Ce processus lié au vieillissement peut sembler normal, cependant il peut conduire à des effets nocifs sur la santé. En effet, sans que les seniors ne s’en rendent compte, ils peuvent souffrir de dénutrition. Les nombreuses carences qui en découlent ont un effet boule de neige qui s’avère dangereux. Pour prévenir ce cercle vicieux, il est important de rester attentif et de redonner l’envie de manger.

1. Cuisinez des produits de qualité
On définit une nourriture de qualité par des produits frais et de saison, souvent approvisionnés localement. Ces ingrédients permettent un apport maximal des ressources nutritives nécessaires au bon fonctionnement du corps. De plus, bien cuisinées, les saveurs n’en sont que meilleures.

Quand on est actif, la fatigue, la vie de famille ou encore les tâches ménagères sont chronophages. C’est pourquoi, il est facile de succomber aux petits plats industriels. L’un des avantages de la retraite est le considérable gain de temps qui permet de se mettre à la cuisine en prenant en compte ses nouveaux besoins. Expérimentez de nouvelles recettes, associez différentes saveurs, senteurs, ou épices pour prendre plaisir à cuisiner.

Choisir ses produits c’est également savoir ce qu’ils contiennent. En effet, bien souvent, les plats préparés contiennent trop de sodium et d’additifs. Les risques de mauvais cholestérol, de diabète ou encore de maladie cardio-vasculaires sont alors accrus.

Enfin, la fierté d’avoir réalisé de bons et sains repas redonnera l’envie et le plaisir de manger à toutes les personnes qui jusque-là ne s’en sentaient pas le courage.

2. Variez les ingrédients et les menus
Cuisiner ses plats peut faire remonter quelques doutes comme  » je ne sais pas cuisiner « ,  » je ne connais pas beaucoup de recettes  » ou encore  » je n’ai pas d’idée « . Rassurez-vous, le fait-maison n’est pas forcément synonyme de cuisine gastronomique. Il n’est pas nécessaire d’être un grand cordon bleu pour pouvoir cuisiner sainement.

L’important est d’arriver à varier les aliments. Mixez par exemple les protéines avec du poisson, de la viande blanche, des œufs ou bien des légumineuses. Accompagnez avec des légumes de saison en variant les cuissons. Pensez à bien assaisonnés vos plats (en limitant le sel néanmoins) pour activer les papilles vieillissantes. Grâce à cette multitude de possibilités, vous trouverez facilement ce que vous aimez préparer et manger. Vos sens seront en éveil face à vos découvertes culinaires et votre appétit reviendra peu à peu.

3. Partagez son repas avec autrui
Cuisiner pour soi-même et manger seul peut devenir décourageant. Il n’est pas très plaisant de ne pas pouvoir partager ce moment convivial. Pourtant l’un des secrets pour se motiver à se mettre aux fourneaux est de partager ses repas avec autrui ! Si vous le pouvez, n’hésitez pas à convier vos amis ou votre famille. Ce moment constituera une occasion de les voir plus souvent et d’entretenir les liens sociaux. Si vous n’avez pas de proche avec qui manger, des espaces spécialisés pour les séniors tels que Les Résidentiels, sont d’excellents lieux pour rencontrer de nouvelles personnes. Ces résidences pour seniors autonomes offrent un cadre dans lequel le bien être des pensionnaires est privilégié. C’est pourquoi le restaurant propose des plats préparés par un chef et le service se fait à table. Régulièrement, des diners à thème sont organisés sont organisés permettant de découvrir les mets d’une culture étrangère.

4. Privilégiez les goûters et les pauses sucrées
Avec le temps, l’attirance pour les saveurs sucrées augmente. De plus, on associe régulièrement le goût sucré à la saveur de l’enfance. Cet élément de réconfort est donc parfait pour inciter les personnes âgées à prendre un goûter à 16h ou un dessert à la fin du repas. Des petits moments de gourmandise qui permettent aux seniors qui ont jusque-là perdu l’appétit, de retrouver le plaisir de manger.

5. Maintenez une bonne hygiène bucco-dentaire
Enfin, il est difficile d’apprécier la nourriture quand on souffre de troubles bucco-dentaires. Si la viande rouge devient difficile à mastiquer ou si le pain est trop dur, il existe des alternatives pour ne pas supprimer ces aliments totalement de votre régime alimentaire. Les mets plus souples ou liquides comme la viande blanche, les soupes ou les quiches sont idéals pour contrer ces difficultés. De plus, une cuisson différente peut également régler votre problème.
Il est bien entendu important d’être suivi par des spécialistes de la santé afin de bénéficier d’appareils dentaires les plus adaptés à vos besoins. Vous retrouverez ainsi le plaisir de manger sans éprouver de contraintes.

loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *