Les couples heureux ne parlent pas de leur relation sur les réseaux sociaux

Publier sur les réseaux sociaux tout ce qui se passe dans la vie de tous les jours est devenu une habitude courante et presque indispensable. Cependant, derrière l’exhibitionnisme, la recherche désespérée de « comme » pourrait dissimuler un profond sentiment d’insécurité et d’insatisfaction. La preuve réside dans le fait que statistiquement, les personnes qui vivent une relation heureuse sont précisément celles qui passent moins de temps à la communiquer au monde.

Sauf dans de rares cas, il est clair que ce qui est mis en ligne est presque toujours un artefact, manipulé exprès, dans la pratique, tout sauf spontané. Le geste d’être un « selfie » consiste à se mettre en posture, à prendre la bonne expression et à répéter le plan jusqu’à ce que vous soyez satisfait du résultat. Le même concept de photographier une personne, un objet ou une situation déforme la réalité, car elle attend le bon moment, le cadrage parfait et organise souvent la scène comme un véritable décor de « bricolage ».

Les gens veulent donner aux autres une certaine image de s§é, être belle, engagée, amusante, avec une vie bien remplie et passionnante. Comme on dit « astuces d’apparence », et jamais comme dans ce cas la maxime est efficace. L’argument est encore plus vrai dans les relations à double sens lorsque l’on voit souvent des couples publier des images qui représentent tout leur amour et le bonheur d’être ensemble. En utilisant une autre expression courante, on pourrait dire que « tout ce qui brille n’est pas d’or », en fait, dans de nombreux cas, la réalité est très différente de la façon dont elle est représentée. Ceux qui vivent une histoire vraiment satisfaisante et sereine n’ont ni l’envie ni le temps de se faire valoir, car ils sont trop occupés pour « la vivre ».

Il y a ceux qui veulent parfois laisser les gens connaître leur joie de se venger de quelqu’un d’autre, de susciter l’envie ou de toucher ceux qui ont besoin d’un message du type « Je suis parti sans toi ». Le bonheur, le sincère, est plutôt une chose personnelle et privée qui devrait être jalousement gardée, ou tout au plus partagée avec quelques êtres chers.

Chaque fois que quelqu’un écrit sur Internet à quel point il est chanceux de vivre un amour aussi merveilleux, on se demande pourquoi il perd son temps à le dire plutôt que de l’apprécier.

Bien sûr, il n’ya rien de mal à publier quelque chose de temps en temps, en se rappelant d’être plus « social et moins social »!

loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *