Fatigue chronique : comment y mettre fin par la nutrition

Un guide de nutrition visant à surmonter la fatigue chronique

Qu’est-ce que le “Syndrome de fatigue chronique” (SFC) ?

Souvent, les gens pensent souvent savoir ce qu’est ce syndrome de fatigue chronique. Avant de sauter aux conclusions, sachez que le SFC n’est pas une fatigue ordinaire causée par une activité physique intense. Il s’agit plutôt d’une forme de fatigue prolongée qui nécessite un important programme holistique afin de récupérer la forme.

Quelles sont les causes du SFC?

Le SFC peut être causée par de nombreux facteurs dont la combinaison de plusieurs de ces facteurs peut entraîner une plus grande sévérité du malaise. Les facteurs étiologiques peuvent être d’origine virale, bactérienne ou prolifération de levures, de la fatigue surrénale, la consommation d’allergènes alimentaires, la surcharge du système nerveux, le stress sévère et l’inflammation. Le SFC peut être encore aggravé par des carences nutritionnelles communes, l’hypoglycémie, la toxicité chimique des aliments et une faible neurochimie.

Le SFC eut-il être traité ?

La réponse est oui ! On obtient de bons résultats dans le « traitement » du SFC grâce à la nutrition. Il n’y a pas deux personnes identiques donc il ne peut y avoir un programme nutritionnel unique pour tout le monde. Cependant, vous pouvez créer un programme qui va fonctionner pour vous, avec l’aide de tests nutritionnels et un nutritionniste qualifié. En outre, il est important de compléter votre programme avec des massages, du repos, des relations saines et de l’exercice quotidien.

Le Top 5 des Conseils en nutrition pour combattre le SFC
1. Réduire le sucre en général et les sucres raffinés en particulier.
2. Éliminer les allergènes alimentaires. Les plus courants sont le blé (gluten), le soja et la caséine dans les produits laitiers. On en retrouve également dans le maïs et les œufs. Vous pouvez faire un test pour connaître vos allergies, vous pouvez commencer à intégrer dans votre alimentation les probiotiques anti-allergènes afin de vous aider à combattre l’hypersensibilité alimentaire.
3. Mangez des protéines animales. Idéalement choisir des protéines animales biologiques pour soutenir votre système immunitaire, les glandes surrénales et la neurochimie, qui dépendent de protéines pour leur fonction normale. Par exemple, la volaille, les crevettes, le poisson, les œufs et la viande bovine.
4. Mangez des aliments crus. Les aliments crus contiennent des enzymes essentielles et sont généralement riches en vitamines et minéraux. Manger des fruits frais et crus, légumes et noix / graines toutes les deux heures, plus les aliments fermentés quotidiens. Pensez également aux produits laitiers, poisson et viande afin d’augmenter votre “nombre d’enzymes”.
5. Hydratez-vous. Vous devez avoir des fluides pour aider la circulation afin de transporter l’oxygène à vos cellules. Boire de l’eau minéralisée, au moins 8 verres par jour. Du thé vert, de la tisane, de l’eau avec du citron chaud ainsi que des jus de fruits frais sont aussi tous excellents.

Exemple de menu quotidien
Au petit déjeuner – Papaye ou ananas, thé à base de plantes ou thé vert
Déjeuner – Smoothie de protéines et de lactosérum
En milieu de matinée – 1 œuf dur ou une pomme avec du beurre de macadamia
Déjeuner – Grande salade colorée avec des protéines et de l’huile d’olive
Snack – Légumes frais et guacamole ou barre protéinée
Dîner – Crevettes sautées avec du brocoli et du riz brun, assaisonner de lait de coco et des graines de sésame
Dessert/Snack – Coupe de fruits frais ou lait de coco glacé

loading...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *