Étude: Les enfants qui lisent «Harry Potter» sont de meilleurs êtres humains …

Qu’est-ce qu’un livre sur un sorcier qui combat un méchant qui boit du sang de licorne peut enseigner aux enfants? Beaucoup, selon une étude menée par des chercheurs en Italie. Comme le rapporte Pacific Standard , les enfants qui lisent Harry Potter sont plus enclins à accepter les groupes marginalisés.

Pour l’étude, publiée dans le Journal of Applied Social Psychology en 2015, l’équipe de chercheurs a examiné trois groupes de lecteurs. Le premier était composé de 34 élèves italiens de cinquième année. On a demandé aux élèves de répondre à des questions sur leurs attitudes à l’égard des immigrants avant de former des groupes pour discuter des passages des livres de Harry Potter pendant une période de six semaines. Les enfants de groupes qui se concentraient sur des sections traitant des préjugés montraient spécifiquement «de meilleures attitudes envers les immigrants», mais seulement s’ils déclaraient s’identifier au personnage principal.

Pour la deuxième partie de l’étude, les chercheurs ont interrogé 117 lycéens italiens. Les répondants qui ont lu le plus de livres sur Harry Potter et qui ont des liens avec Harry ont manifesté une attitude plus ouverte envers les personnes homosexuelles.

Enfin, ils ont recueilli des données auprès de 71 étudiants de premier cycle au Royaume-Uni. Cette fois, ils voulaient savoir comment Harry Potter influencerait les points de vue des lecteurs sur les réfugiés. Contrairement aux participants précédents, les étudiants qui s’identifiaient à Harry n’étaient pas plus susceptibles d’accepter le groupe privé de leurs droits (peut-être parce que les lecteurs plus âgés sont moins susceptibles de se rapporter à un personnage plus jeune, peu importe leur personnalité). Mais s’ils déclaraient ne pas avoir de lien avec Voldemort, leur attitude envers les réfugiés avait plus de chances d’être positive.

Il n’est pas difficile de trouver des métaphores pour la politique raciale dans les livres de Harry Potter en tant qu’adulte. Les mots que Voldemort et les Mangemorts utilisent pour décrire les sorciers du « sang pur » et les « Sang-de-Bourbe » nés de moldus ne sont pas très éloignés de la terminologie nazie actuelle. Mais comme le suggère la recherche, les jeunes lecteurs n’ont pas besoin de se familiariser avec les parallèles du monde réel pour comprendre le message.

loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *