Accoucher est plus difficile que de courir un marathon selon une étude

si tu penses ajouter «courir un marathon» à ta liste de choses à faire, nous savons que tu peux le faire. Des recherches menées à l’Université du Michigan indiquent que l’accouchement est aussi pénible que le fait de courir un marathon Et que les mères peuvent subir des blessures équivalentes à celles d’un athlète.

« L’accouchement est sans doute l’un des événements musculo-squelettiques les plus dramatiques du corps humain », ont déclaré les chercheurs de l’étude de 2015. Pour le prouver, ils ont eu recours à l’imagerie par IRM qui permet généralement de diagnostiquer les blessures sportives pour examiner les lésions liées à l’accouchement. Chose incroyable, les chercheurs ont découvert qu’un quart des femmes étudiées souffraient de fractures de stress, comme celles subies par des athlètes lors de courses de fond ou d’autres sports extrêmes. Près de la moitié avait des déchirures des muscles pelviens (aïe!) Et les deux tiers d’entre eux avaient des problèmes musculaires sévères.

Il est à noter que les participants à l’étude présentaient déjà un risque élevé de déchirures des muscles pelviens. Mais les chercheurs avertissent que 15% des mères risquent de se blesser à la naissance.

« Les femmes atteintes de lésions pelviennes ont souvent le sentiment que quelque chose ne va pas, mais elles ne comprennent pas pourquoi et ne peuvent pas obtenir de réponses des médecins », a déclaré la chercheuse Janis Miller. « Une femme peut avoir des problèmes de vessie et, dans certains cas, un prolapsus si les muscles pelviens ne fonctionnent pas assez bien pour les maintenir en place. »

Elle espère que son étude éloignera les médecins d’une approche unique en matière de soins postnataux, car de nombreuses femmes ont besoin de plus que les six semaines recommandées pour guérir dès la naissance.

L’accouchement? Si vous venez d’avoir un bébé et que vous avez mal, ou si quelque chose ne va pas, parlez-en à votre médecin. « Nous ne disons pas que chaque femme qui accouche a besoin d’une IRM, ni que les femmes ne devraient pas faire d’exercices de Kegel », déclare Miller. « Un point essentiel est que si une femme sent qu’elle a un retard de rétablissement ou des symptômes inhabituels d’inconfort ou qu’elle pense qu’elle ne peut plus Kegel, elle devrait consulter un spécialiste. »

Et ne mettez pas autant de pression sur vous-même pour « revenir en arrière » après la naissance. Selon cette étude, il faut peut-être plus de huit mois, voire plus, avant de pousser un bébé! Peut-être pourraient-ils commencer à distribuer des médailles après la naissance, comme ils le font lors des marathons? Juste dire.

loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *