A quoi servent les centres de thalasso ? Ou comment le bien-être a envahi nos vies

Qui l’a remarqué ? Les centres de thalasso ont complètement muté.Ils ne visent plus le même objectif qu’il y a 20 ans. Leur changement de décor était plus profond qu’il n’en avait l’air..

A l’origine, la thalasso n’existait pas !

C’est difficile à croire pour les curistes ! Par contre, le thermalisme oui, et depuis fort longtemps, car les romains en raffolaient pour soigner tous les maux, petits et grands, d’une médecine barbare. Mais le thermalisme et la thalasso, ce n’est pas la même chose. Le thermalisme traite des problèmes de santé qui se sont déclarés, qui sont visibles. La thalasso, lors de son invention il y a 110 ans, avait vocation à traiter les problèmes de santé préventivement. Traiter une maladie qui n’existe pas encore, en Chine cela ne surprendrait personne, en France, c’était une vraie nouveauté.
La santé est morte…

Que reste-t-il de cette quête originelle d’une santé que l’on soignerait avant qu’elle ne se dégrade ? A notre avis, pas grand chose. Les centres de thalasso n’ont plus du tout la même vocation qu’autrefois, et un virage radical a été amorcé avec la mode du spa : les centres de thalasso ont perdu tout le cérémonial qui rappelait leurs origines médicales : décors entièrement blanc, blouse blanche pour les thérapeutes, clients traités comme des patients…

En moins de 10 ans, exit le carrelage blanc sur les murs, bienvenue le bois et la pierre sèche ; les blouses se sont faites orientales, des bougies et de l’encens brûlent dans les cabines, la musique a fait son apparition, les aspects commerciaux sont devenus omniprésents, les massages sont devenus « énergétiques », et même vos pieds racontent votre vie pendant la séance de réflexologie plantaire pour profiter par exemple d’un week-end thalasso sur la Côte d’Azur. C’est un changement total de concept. Il y a même des centres sans médecins, ce qui était impensable il y a quelques années.
…vive le bien-être !

Comment expliquer ce changement ? Parce que les attentes des curistes en matière de séjour thalasso ne concernent plus la santé physique ! Personne ne semble le relever, mais le phénomène est visible. Alors quelles sont les nouvelles attentes des curistes ?

Pour nous, elles se résument à 2 phénomènes :

Une attente de bien-être non plus physique mais mental, qui va jusqu’au soutien psychologique, que d’aucuns appelleraient coaching
Un plaisir physique, très loin de l’idée médicale originelle

Pourquoi ces nouvelles demandes ?

A notre avis, elles sont issues d’une mutation de la société. Autrefois, notre manque était matériel. Il tenait aux échelons les plus bas de la pyramides de Maslow. De nos jours, nos besoins fondamentaux étant satisfaits, nous sommes à la recherche de la satisfaction des étages supérieurs de la pyramide, et en particulier les aspects psychologique de besoin d’estime et de besoin de s’accomplir.

La cure thalasso n’est plus au service de notre corps mais de notre esprit, et les centres se prennent à commercialiser le bien-être, recherche moderne d’un bonheur terrestre.

Dans un environnement agressif et concurrentiel, retrouver une forme de sérénité n’a pas de prix. C’est la même quête que la recherche de la santé d’il y a un siècle, mais la confiance en la médecine curative a remplacé les attentes pleines d’espoir en une médecine préventive. Pour autant, les attentes n’ont pas disparu, elles se sont justes déplacées sur le terrain psychologique, et de nouveaux mots ont fait leur apparition dans les brochures des centres de thalasso : accompagnement, cocooning, bien-être, ressourcement, relâchement, anti-stress, sérénité… Tous ces mots n’étaient pas au rendez-vous des maux originels, et illustrent le complet bouleversement qu’a connu le secteur de la thalassothérapie en quelques années.

loading...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *